Viser le poids zéro

A la faveur de l’été, la légèreté est l’occasion pour les tisseurs et les tanneurs d’explorer de nouvelles combinaisons : ajout de fluidité, finesse des mailles, mélanges de fils, jeux de transparence. Les cuirs s’affinent dans la simplicité. Les étoffes aériennes révèlent des densités et des touchers subtils.

Luxury Jersey : La légèreté et ses variantes en maille

Que ce soit pour le prêt-à-porter féminin, le masculin ou le streetwear, le tricoteur offre un large éventail de combinaisons de finesse et de transparence.

Les différentes lignes de produits du tricoteur italien s’enrichissent de matières aériennes déclinées dans des versions sophistiquées et pour des usages plus décontractés. Pour le prêt-à-porter féminin haut de gamme, place aux fils de soie et de viscose retordus puis tricotés dans des jauges très fines. Une recette qui révèle la matière en transparence et en diminue le poids (de l’ordre de 80gr/ml). Cette subtilité s’invite également dans les versions plus opaques tricotées à partir de fils 100 % polyester. Pour le masculin, le fabricant opte pour la finesse des fils de lin et un tricotage moins serré afin de créer des touchers doux et délicats. Côté streetwear, les développements travaillés en polyamide mono-filament donnent naissance à des mailles à la fois extra-fines et compactes.

 

Swing Gruppocinque : des matières légères mais de caractère
Le spécialiste des tissus performants pour le sport dévoile des aspects authentiques à l’esprit vintage.

«Du léger avec du corps et du caractère. » Sous ce leitmotiv, la pré-collection du tisseur italien propose de conjuguer la légèreté performante de ses tissus à des visuels authentiques obtenus par la maîtrise de ses techniques de finissages. Les matières qui mélangent fils synthétiques et naturels n’échappent pas à cette réinvention des looks vintage. La légèreté domine. Elle s’exprime dans les standards de transparence, de respirabilité et de douceur attendus par les marchés du sport et au-delà.  Dans cet esprit, de nouvelles lignes de jacquards et d’imprimés sont déclinées aussi bien dans des visuels brillants que dans des tonalités adoucies.

Mégisserie Lauret : l’alliance de la légèreté et de la souplesse

Le spécialiste de l’agneau plongé poursuit son travail sur les peaux fines et aériennes destinées aux vêtements.

De la légèreté tout en souplesse. C’est ainsi que se présentent les nouveaux développements du mégissier pour l’été 2021. En complément de ses traitements spécifiques pour les cuirs maroquinerie, un process de teinture particulier est mis au point pour assouplir les qualités dédiées à l’habillement. La légèreté est obtenue par la refente de l’épaisseur du cuir à 0,4 ou 0,5 mm. La fluidité est ensuite affaire de nourriture de la peau et de teintures spéciales. Chaque saison 14 coloris sont proposés. Sur ces références, le foulonnage redonne du volume à la peau sans ajouter de poids. Une alliance millimétrée en somme pour laquelle le fabricant privilégie des aspects naturels et conserve le grain délicat de l’agneau.

Russo di Casandrino : retour à l’essentiel

Pour le tanneur italien, l’été marque un retour à une simplicité faite de finesse et de légèreté.

Le tanneur italien invente une opulence sans artifice et propose une pré-collection marquée par la simplicité visuelle et la subtilité des touchers. Place aux cuirs légers, à l’éclat naturel et aux touchers doux.
Dans cette direction, la famille des effets craquelés enrichit la collection Papier.
Déjà présent sur les demi-veaux, les moutons nappa, ce traitement gagne les cuirs issus des baby-calf.
Les nouvelles références sont travaillées dans une palette tout en contraste allant du bleu intense au vert olive.